• Flux principal de Royauté-News

    Vous êtes sur la page principale du Site

  • Les impératrices de la mode  -  Yseult Williams

    La Martinière ;   24 sept. 2015 ;  304 p.;  19€90.

    Présentation officielle : Présentation officielle : Femmes de pouvoir, fabuleuses excentriques ou séductrices impénitentes, elles sont les divas de la presse.  L’une a révolutionné la presse féminine en inventant  la presse féminine en inventant Elle

    L’autre a régné pendant quarante ans sur le bon goût new yorkais en dirigeant Vogue

    Une autre encore voulait exterminer les sacs à mains et fit repeindre son bureau en rouge sang de bœuf…

    Les impératrices de la mode  -  Yseult Williams

     


    votre commentaire
  • La Rédaction

    Pour certains chercheurs et historiens la date de l'éruption du Vésuve tenue depuis des siècles comme étant le 24 août de l'an 79, selon Pline le Jeune.

    Mais depuis quelques années, cette date est remise en cause par la découverte de restes végétaux qui démontreraient que la catastrophe qui a anéanti Pompéi serait survenue en temps d'automne. La date préférée par certains serait le 17 octobre. Selon eux une erreur d'un copiste du Moyen-Age aurait fourni la première date, celle que l'on connaissait. Ces restes végétaux appuient une date gravée dans la pierre, qui donne la date du 17 octobre.

    La question vient d'être relancée. Nous avons eu connaissance aujourd'hui de cette divergence argumentée. Si l'erreur du copiste (un moine distrait ?) est avancée par les partisans de la nouvelle version, ils ignorent pour quelle raison elle a été commise.

     

    Nous allons donner notre explication pour tenter de combler cette lacune.


    2 commentaires
  • La Rédaction

    Le film Johnny English contre attaque sorti le 10 octobre, met en scène Rowan Atkinson qui fut le célèbre Mister Bean. Agent britannique (désormais, pour nous le plus célèbre agent secret de la Reine) il démolit un plan de la plus vraisemblable réalité ourdi par un voyou puisqu'il consister à dérober toutes les données absolument, de ce qui permet de faire fonctionner un pays, ce, pour tous les pays du monde. Exactement ce que l'on vit chaque jour.

    Il faut dire que Madame "la Première Ministre" britannique jouée ressemble bien à quelques-unes de ces femmes de pouvoir, particulièrement agaçantes...

    Après quelques coups de pique réconfortants contre les travers de la société politiquement correcte ultra-censurée, derrière la comédie attendue forcément avec l'acteur se glisse une critique juste et elle, inattendue de l'effarante stupidité des puissants au raisonnement rompu d'avance par les gadgets numériques, auxquels ils se sont voués comme fin ultime de tout progrès... et de toute dictature.

    Ce film est donc aussi inversement profond qu'on l'imaginait limité au gag. Allez voir Johnny English. Un moment raffraichissant et utile.

    Cinéma


    2 commentaires
  • L'éducation d'un roi ; Louis XVI - Pierrette Girault de Coursac

    Gallimard ; 1972 ; 312 p.; (François-Xavier de Guibert 1995) ; etc.

    disponible chez Chiré ; 352 p.;  23€20.

    Il s'agit de la thèse de Pierrette Girault de Coursac. Paul Girault de Coursac, son mari, et sa femme sont spécialisés dans l'étude du roi Louis XVI et de Marie-Antoinette.

    Présentation officielle d'origine : Une légende désobligeante répandue par les détracteurs de la monarchie a présenté Louis XVI comme un enfant balourd, timide, niais et ignorant. L'auteur au contraire dresse le portrait d'un jeune homme sûr de lui-même, sobre, au jugement droit et dépourvu de préjugés. Au-delà d'une réhabilitation, ce sont les idées sur l'éducation au siècle des Lumières qui intéressent l'auteur, pour contribuer à une meilleure connaissance de l'enfant et de la famille au XVIIIe siècle.

    L'éducation d'un roi - P. Girault de Coursac


    votre commentaire
  • La splendeur des Brunhoff  -  Yseult Williams

    Fayard ;    10 oct 2018 ;   380 p.;   22€.

    La famille du créateur de Babar !

    La seule évocation du nom Babar suffit à nous replonger dans nos souvenirs d'enfance. Mais connaissez-vous son créateur et son incroyable famille ? L'histoire n'a retenu que le nom de Jean de Brunhoff, l'inventeur du personnage mythique mais de nombreux membres de sa famille connurent des destins extraordinaires ! Créant des magazines cultes, innovant dans les arts et progressiste dans les idées, cette famille fut aussi aux avant-postes de la lutte contre le fascisme. Fayard

    Présentation officielle : Des Brunhoff, l'histoire a surtout retenu deux noms : celui de Jean, le génial créateur de Babar dans les années 1930, et celui de son fils, Laurent, qui fera du roi des éléphants un des personnages les plus célèbres de la littérature enfantine. Si Jean se tenait hors du tumulte du monde, il en allait tout autrement pour les autres membres d'une famille qui a marqué son temps. Son frère Michel et son beau-frère Lucien Vogel furent à la pointe dans la presse, l'édition, la mode, la photographie ou encore l'art moderne.
    Ces éditeurs de génie ont créé les premières revues de mode au croisement de tous les arts : La Gazette du bon ton, Le Jardin des modes, Vogue - dont Cosette, l'épouse de Lucien, sera la première rédactrice en chef - mais aussi Vu, l'illustre magazine de photoreportage, le premier à publier des photographies de camps de concentration. Guillaume Apollinaire, Pablo Picasso, Lee Miller, Salvador Dalí, Robert Capa, Jean Cocteau et tant d'autres ont tous participé, à un moment de leur carrière, à ces revues.
    Innovants dans les arts, les Brunhoff furent aux avant-postes de la lutte contre le fascisme durant toute la tragédie européenne, à l'image de Marie-Claude Vogel, future Vaillant-Couturier, héroïne bouleversante de la Résistance. De la Belle Epoque jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, la famille de Babar a traversé les tempêtes avec le panache des grands explorateurs de notre temps. Pour écrire la saga inouïe de cette famille de talent, Yseult Williams a eu accès à des archives familiales inédites et s'est entretenue notamment avec Marion de Brunhoff, la fille de Michel, avec Mathieu, le fils de Jean, et avec Thomas Ginsburger, le fils de Marie-Claude Vaillant-Couturier.

    La splendeur des Brunhoff  -  Yseult Williams


    2 commentaires
  • La Rédaction

     

    Le Musée du Louvre a lancé un appel à contribution, sous son label « Tous mécènes ! », pour que soit restauré l'Arc de Triomphe du Carrousel, l'un des plus prestigieux monuments de Paris.

    Il escompte recueillir 1 million d'euros, avant le 31 janvier 2019. Chacun peut contribuer, ainsi que les entreprises.

    L'Arc de Triomphe du Carrousel a été bâti entre 1806 et 1808 par les artistes Percier et Fontaine par la volonté de Napoléon de retour d'Austerlitz.

    Restaurer l'Arc de Triomphe du Carrousel


    votre commentaire
  • Napoléon sans Bonaparte  -  Arthur Chevallier

    Editions du Cerf ;   oct. 2018 ;  240 p.;  19€.

    Présentation officielle : Qui est Napoléon ? Ce sont les mille et une vies posthumes de l’Empereur que ressuscite ici Arthur Chevallier. Avec science, mais aussi avec style. En opposant le mythe littéraire à la construction politique. En exhumant l’histoire vivante du culte mortifère. En dénonçant l’imposture que constitue la fabrication artificielle du bonapartisme.
    De Paris à Vienne en passant par Londres ou Le Caire, animé par une galerie époustouflante de portraits où se croisent princes guillotinés, sans-culottes fanatisés, rois intermittents, diplomates cyniques, généraux félons et écrivains passionnés, nourri d’une véracité exigeante et d’un souffle romanesque, ce livre nous raconte à nous-mêmes. Il montre comment, amis ou ennemis, libéraux ou conservateurs, tous ont plongé, consciemment ou inconsciemment, dans le piège tendu par Le Mémorial de Sainte-Hélène. Napoléon voulut éterniser la mémoire d’un solitaire en renversant un temps de guerre en une ère de gloire. La sienne. Il s’impose en cela comme le prototype du héros moderne.

    Napoléon sans Bonaparte  -  Arthur Chevallier


    votre commentaire
  • Napoléon  -  tome 3

    Scénariste, Noël Simsolo ; dessinateur, Fabrizio Fiorentino

    Conseiller historique, Jean Tulard

    Glénat ;  fayard ;   13 avr. 2016 ;   56 p.;  14€50.

    Présentation historique : 1811. À la naissance de son fils, Napoléon déclare qu’il sera son successeur à la tête du grand empire qui va des Pays-Bas à Rome. Mais plusieurs obstacles entravent de plus en plus ses ambitions impériales : le règne de l’Angleterre sur mer, la guérilla en Espagne ou la désastreuse campagne de Russie. Les ennemis de Napoléon le surnomment « boucher », tant ses soldats meurent en nombre dans des combats de moins en moins victorieux. Ses propres ministres ou généraux, tels que Talleyrand ou Bernadotte, se retournent contre lui et rejoignent en 1814 une coalition européenne qui force l’empereur à abandonner le pouvoir. Exilé sur l’île d’Elbe, Napoléon prépare son retour. Mais il est déjà trop tard.

    Découvrez la fin de la série la plus ambitieuse de la collection « Ils ont fait l’Histoire ». Ce troisième et ultime volume nous conte la fin tragique du règne de l’empereur jusqu’au retour de ses cendres de l’île de Sainte-Hélène…

    BD  -   Napoléon  -  tome 3

     


    votre commentaire
  • Napoléon  -  tome 2

    Scénariste, Noël Simsolo ; dessinateur, Fabrizio Fiorentino

    Conseiller historique, Jean Tulard

    Glénat ;  fayard ;  BD ;   26 août 2015 ;  56 p.;  14€50.

    Présentation officielle : Revenu victorieux de ses campagnes en Égypte, Napoléon Bonaparte est accueilli en France comme « le sauveur de la République ». Se positionnant en héros du peuple, il prépare sur les bons conseils de Talleyrand un coup d’état visant à l’introniser Premier consul. Fort de ce nouveau statut, il réforme le pays et ses institutions en profondeur, établissant la Banque de France et les préfets, créant la Légion d’honneur et rédigeant un tout nouveau Code civil. Poursuivant ses conquêtes militaires, il réussit à faire adopter une nouvelle constitution le proclamant consul à vie. La route qui le mènera au titre d’empereur n’est plus très longue…

    Prévue en 3 tomes, Napoléon est probablement la série la plus ambitieuse de la collection « Ils ont fait l’Histoire ». Ce second volume, de 1800 à 1810, nous conte le destin de l’Empereur de son retour d’Égypte à l’apogée de son règne.

    BD -  Napoléon  -  tome 2


    votre commentaire
  • Napoléon  - tome 1

    Scénariste, Noël Simsolo ; dessinateur, Fabrizio Fiorentino

    Conseiller historique, Jean Tulard

    Glénat  ;  fayard ;  BD  ;  8 oct. 2014 ;  56 p.;  14€50.

    Présentation officielle : Le petit caporal, l’Ogre Corse, L’usurpateur... bien des noms ont servi à désigner Napoléon Bonaparte, pour le fustiger comme pour lui rendre hommage. Aujourd’hui encore, sa personne et l’impact de son règne font débat. Mais tous s’accordent pour dire que la marque qu’il a laissée sur son époque et sur les générations futures est prégnante. Napoléon est sans aucun doute l’archétype du grand homme ayant bouleversé le monde. Un homme à l’ambition et au charisme démesurés. Un homme qui deviendra tour à tour général, consul et empereur. Son héritage, territorial, politique, législatif, institutionnel, sur la société française et sur le monde entier est inégalé.

    Puisqu’un si grand destin n’aurait pu être traité en seulement 46 planches, Napoléon est la première série en plusieurs albums de la collection « Ils ont fait l’Histoire ». Ce premier volume centré sur la période 1793-1799, scénarisé par le grand Noël Simsolo et sous le regard de Jean Tulard (l’historien de référence sur Napoléon), nous narre les premières campagnes militaires du futur Empereur : de la prise de Toulon à son retour d’Égypte.

    BD :  Napoléon  - tome 1


    votre commentaire