• Eudes toi, le Ciel t'Eudera

    RN 1 pour La Rédaction

    Eudes toi, le Ciel t'Eudera

    Comment s'échapper du couloir infect ? Abolir cette tuerie du Système qui désagrège nos vies ? En ce soir d'élections françaises, notre Site ne s'interdit pas à l'occasion de porter une appréciation sur des phénomènes en cours.

    Adressons-nous pour une fois en priorité, aux royalistes avoués et militants, ceux des mouvements (différents des autres). Un infime nombre qui cependant bloque la manifestation, la libération d'opinion de tous les autres, des monarchistes potentiels, nombreux dans la population (clic)! Ceux qui par leur absence d'opérations cohérentes, maintiennent le brouillard d'impossibilité sur la tête de tous !

    Qu'ils se le rappellent : En République, cette devise prime : L'ennemi, c'est tout le monde! Alors, comment reconnaître les pires ? Ceux qu'il faut écarter par priorité ? Car le problème est là : le royalisme français n'existe pas car il ne se veut pas un royalisme de combat ! Nous ne décernons pas de brevet de qualité, ni de secourisme aux formations politiques : pour nous tout est mauvais. Il n'y a rien à sauver parmi les forces mises en jeu dans le Système. Et le Système va au-delà de la simple forme républicaine de gouvernement. Mais il y a des priorités.

    Les pires démagogues ? Z'Yeux fermés : chez ceux que la doxa médiatique classe à ... l'inverse prétendue de la Gauche. Les pires ennemis actifs de la liberté : lisez les professions de foi des listes candidates ! Ce sont eux qui veulent toujours multiplier les caméras de surveillance sur l'espace public ! Jusqu'au jour prochain où elles seront obligatoires dans les espaces privés. On pourrait continuer.

    Ceux sont eux, d'abord, qu'il faut abattre en priorité. Pour cela il faudrait un esprit de combat ! C'est là que ça peine, hein ?

    (Passons maintenant à) Ceux des fractions royalistes qui opèrent seulement à coups de chapelets, voilà ce qu'on doit leur dire : leurs incantations (dès lors qu'ils se refusent à l'action) n'ont pas et n'auront jamais d'issue. Lorsqu'on est chrétien, on agit. Malheureusement la culture chrétienne n'a plus grand chose de chrétien lorsqu'elle désarme les volontés, et faisant porter sur l'écran noir un fatalisme étranger à la religion chrétienne... C'est ainsi que, si l'on veut croire à un rôle essentiel de la Providence, il faut pour qu'elle se manifeste, qu'on l'invite, par l'allumette de l'action.

    La culture des royalistes (en général, et il est parlé ici, non du gros des royalistes d'aujourd'hui, mais des milieux aristocratiques qui jadis formaient la base la plus forte des mouvements monarchistes, jusqu'à la 2nde Guerre Mondiale environ) est malheureusement celle des semelles de plomb : leur passé, leurs antécédents, ont des racines profondes. Ils attendent les coups de pied au cul, (d'où leur attachement atavique à l'Armée), comme les leurs ont attendu par prédilection, des générations, les hommes providentiels. Aujourd'hui, ils attendent que leurs princes agissent... comme d'autres attendent le Messie ! C'est à n'y plus tenir !

    Répétons le vieux dicton : Eudes toi, le Ciel t'Eudera. Si la fameuse formule Capétienne qui les inspire tant (on se demande d'ailleurs pourquoi), les fait presque flotter, qu'ils se souviennent que pour exister dans le paysage de son époque, les ancêtres d'Hugues Capet mirent la main à la pâte et n'hésitèrent pas à agir... C'est ainsi que, tout en repoussant en de nombreux combats les Normands, ils prirent leur part aux affaires publiques de gouvernement.

    Si Eudes de France était resté allongé, à dormir à l'ombre d'un couvent, il ne serait jamais devenu roi. Il ouvrait ainsi la voie royale et prochaine, de la saga Capétienne.

     

    En rouge, compléments de précision.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    TR
    Dimanche 28 Juin à 22:45

    On en arrive à ce qui a coulé tant de royalistes : l'action pour l'action.

    C'est encore pire que l'inaction.

      • Lundi 29 Juin à 20:53

        Oui, il y a des agités partout. Mais surtout chez ceux qui ne jurent que par un certaine branche... smile

        Pas sûr, par ailleurs, que s'entêter à promener de jolis drapeaux dans diverses manifestations serve à la longue à quelque chose, quand ça ne sert qu'à classer les royalistes à l'Extr-Droite...  La dernière preuve en date, bien que dans un autre genre, les obsèques de Jean Raspail.

         

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Catoneo
    Vendredi 10 Juillet à 10:30

    Votre éclairage de la cause royaliste est cru mais réaliste. La promotion du régime monarchique passe par deux exigences incontournables, un chef, des moyens !

    Il y a trop de "chefs" en cuisine et les prétendants déclarés sont sous-calibrés pour l'emploi.

    Qu'on s'en désole ou le regrette, les royalistes et leurs associations sont incapables d'accumuler les fonds nécessaires à la propagande du projet et les princes ne donnent pas.

    Nous sommes dans une posture stérile qui a ses élégances mais il ne se passera rien.

      • Vendredi 10 Juillet à 15:12

        Malheureusement vous avez raison, et même si des "événements" plus appuyés que ceux auxquels on a assisté il y a deux ans se reproduisaient, ils seront toujours récupérés par d'autres forces qui, elles, sont moins démunies de moyens et aussi, bien organisé à l'arrière.

        Mais il reste une éventuelle reprise en main des énergies, qui saura s'engager sans attendre la bénédiction des princes ni des chefs, pour agir. Car étrangement, le terreau ne souhaiterait qu'à être remué ! happy happy happy



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :