• Eglise et immigration : le grand malaise - Laurent Dandrieu

    Eglise et immigration : le grand malaise  -  Laurent Dandrieu -

    Le pape et le suicide de la civilisation européenne ;

    Plon ; paru le 12 Janvier 2017 ;  288 p.;  17 €.

    Pour montrer que la question n'est pas simple, l'article suivant donnera un son de cloche opposé. Si l'on est un catholique ordinaire, ce sera la question se complique, surtout quand le Pape lui-même soutient le phénomène de l'accueil des Migrants (il s'agit ici des Migrants principalement syriens, chassés par la guerre toujours en cours), tandis que la hiérarchie des Chrétiens d'Orient demandait au contraire, de recevoir les moyens de les maintenir chez eux. Et se complique encore plus de l'amalgame de tous les migrants quels qu'ils soient...

    Laurent Dandrieu est entre autres, auteur de Woody Allen, portrait d'un antimoderne (CNRS Editions) et du Dictionnaire passionné du cinéma. Royauté-News

    Présentation officielle : Dans cet ouvrage, Laurent Dandrieu dénonce le discours actuel du pape et des évêques sur la question de l'immigration : rappelant les impératifs de charité chrétienne, ils occultent la dimension politique du problème des migrants. Au risque du simplisme...

    « Le chrétien laisse venir tout le monde », dit le pape François. Pendant que l'Europe, qui n'a déjà pas réussi à intégrer les précédentes générations d'immigrés, est soumise à un afflux de migrants sans précédent, l'Église catholique, plus que jamais, martèle l'unique impératif de l'accueil, donnant l'impression de se faire complice de ce que le pape lui-même a qualifié d'« invasion ».
    Écartelés entre leur fidélité à l'Église et le légitime souci de protéger leur identité et leur civilisation, beaucoup de catholiques ressentent un malaise croissant. Plus largement, les populations européennes sont de plus en plus heurtées par un christianisme qui semble leur dénier le droit à la survie.
    Cette incompréhension est-elle une fatalité ? L'Église est-elle condamnée à être prisonnière de la « culture de la rencontre » tant vantée par le pape, au risque de livrer le continent au chaos sans profit pour les migrants eux-mêmes ? Ou bien existe-t-il une autre voie, qui permette de réconcilier les impératifs de la charité authentique et la défense de la civilisation européenne ? C'est à ces questions que répond ce livre.

    Eglise et immigration : le grand malaise  -  Laurent Dandrieu


  • Commentaires

    1
    TR
    Lundi 27 Mars à 19:52

    A ma connaisance, le gros problème vient de ce que seule une faible minorité d'entre eux est syrienne, et surtout réfugiée. Je crois que les vrais réfugiés syriens ont été bien accueillis dans l'ensemble, même si on entend parfois une préférence pour une aide au maintien chez eux (et je pense qu'ils seraient d'accord, mais on entre sur le terrain de la politique occidentale en Syrie).

    La grande majorité de ces migrants est constituée, au mieux d'opportunistes qui appartenaient à la classe moyenne d'un pays moins développé mais pas en guerre, et dont ils n'étaient pas opposants (voire dont ils cherchent à reproduire l'obscurantisme en Occident) et qui, comparant avec ce qu'ils ont quitté, EXIGENT que nous leur assurions une vie "de rêve", telle que nous ne savons déjà pas l'assurer à la majorité d'entre nous; au pire, d'envahisseurs au sens le plus strict du terme. Comment s'étonner qu'une telle migration soit rejetée par la population, y-compris la plus chrétienne?



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :