• Disparition du baron Pinoteau

    La Rédaction

    C'est avec peine que nous avons appris la mort du baron Pinoteau.

    Figure essentielle du Légitimisme, il s'est éteint le 24 novembre 2020 à l'âge de 93 ans.

    Il avait été le secrétaire durant vingt-six ans du Duc d'Anjou et de Ségovie, et son Chancelier puis celui du Duc d'Anjou et de Cadix, puis celui du Prince Louis de Bourbon, l'actuel Duc d'Anjou.

    Il avait co-fondé le secrétariat de Jacques de Bourbon en 1962. Il était l'un des trois fondateurs en 1973, avec Patrick de La Rode, le Duc de Bauffremont et Armel Girard-L'Amaury, l'Institut de la Maison de Bourbon (1).

    Mais surtout, ses travaux historiques sur la matière héraldiques des Capétiens furent le point de départ d'une carrière d'historien et l'un des fondements essentiels sur lesquels s'est appuyé le mouvement Légitimiste pour établir la doctrine la plus solide.

    Son apport au royalisme français est considérable. Après quelques échanges ces dernières années, nous avions rencontré longuement le baron Pinoteau au mois de septembre 2018 à son domicile, et nous avions eu des contacts avec lui jusqu'au cours de l'année 2019.

    Voici peu encore, il avait dessiné des éléments pour la reconstitution des grilles du Château de Versailles. Il s'intéressait de près à la future grande  exposition consacrée au Grand Siècle.

     

    Nous publierons sa biographie critique ultérieurement.

    On peut consulter nos précédentes parutions en cliquant ici.

     

    ©RoyautéNews tous droits réservés.

    Photo empruntée à Radio Courtoisie

    1. Contrairement à l'article Wikipedia qui le mentionne comme le seul fondateur de l'IMB.


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    TR
    Jeudi 26 Novembre 2020 à 19:44

    C'était un homme remarquable, lucide, factuel, logique et clair.

    Lui a toujours cité les cofondateurs de l'IMB.

    Paix à son âme.

      • Vendredi 27 Novembre 2020 à 14:30

        Une de ses plus grandes fiertés a été d'avoir convaincu le Duc d'Anjou et de Ségovie d'adopter, en France, les prénoms de Jacques Henri, qui les utilisa toujours dans ses droits français et dans sa vie et sa résidence françaises.

         



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :