• Coronavirus : début des grandes manœuvres pour une mortalité de masse ?

    La Rédaction

    En sommes-nous arrivés à une expérience à taille réelle ? Ou s'agit-il d'un essai qui aurait mal tourné ?

    La situation en Chine semble être infiniment plus grave que les médias, et les autorités, ne semblent vouloir le dire, comme en attestent des sources particulièrement certaines.

    Les Chinois n'acceptent pas le traitement qui a été réservé par les autorités au médecin alertant qui, depuis, est mort du coronavirus. Et ils s'interrogent...

    Le risque d'épidémie de masse provoquée, existe depuis longtemps. On ne peut nier que certaines grandes industries pharmaceutiques, qui ont partie liée dans un sens et dans l'autre à des gouvernements de plusieurs pays, sinon avec tous, attendent impatiemment un feu vert... Un autre facette de la coercition des peuples, consiste à les rendre malades et dépendants, voire, à supprimer ceux qui le sont. C'est l'une de la Dictature généralisée, que nos contemporains imbéciles n'ont pas voulu voir, s'obstinant à donner les clés de la Mort à des aventuriers politiques, pour le moins.

    Il a été dit, juste avant le début du mandat macronien, ou sitôt après, que le nouveau fantoche de la dictature mondiale avait quelques liens avec les industries pharmaceutiques. Curieusement, on n'en a pas su plus... L'obligation prononcée par la ministre française de la santé pour l'injection de onze vaccins pour les enfants, contre de très nombreux avis contraires d'experts, n'aurait, bien sûr rien à voir avec l'une ou l'autre face de ces allégations... et on y verra ce que l'on voudra. La manipulation des dossiers médicaux, que l'on souhaite enlever des mains de leur propriétaire, au contraire en les partageant comme une sorte d'étiquette qui serait épinglée sur chaque individu... Nous y reviendrons très vite.

    Ne voyons surtout pas un complot... dans cette idée, somme toute très simple, même si elle est peut-être épidémique... Ce serait d'une attitude de mauvais citoyens, bien sûr.

    Se reporter à l'article du Monde (clic).

     

    Coronavirus : début des grandes manoeuvres pour une mortalité de masse ?

    Courtesy © ALY SONG


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    TR
    Mardi 11 Février à 07:18

    S'agissant d'un virus, il est probable qu'avec le temps il devienne à la fois plus contagieux et moins "virulent".

      • Mardi 11 Février à 08:53

        C'est donc ce que voulait dire l'expert Trump... quand il a dit qu'avec la chaleur il disparaîtrait... happy happy happy

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    TR
    Mardi 11 Février à 09:29

    Je pense qu'il a plutôt voulu dire que les grippes saisonnières sévissaient plutôt l'hiver.

    Il y a bien sûr l'hiver austral mais les zones tempérées et froides australes sont bien moins abondantes et moins peuplées que les septentrionales.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :