• Contrôle général de "l'opinion", ou un parfum d'inéluctable

    La Rédaction

    L'idée de cet article s'inspire en partie d'un autre, d'Assouline, du magazine L'Histoire (1985), intitulé Les "complots" dans la République, mais développé de manière fort différente.

    Les mutations sociales répondent à des lois qui semblent basées sur le besoin général, prêté à l'opinion, tout comme la satisfaction des biens de consommation, dont on sait qu'ils sont provoqués.

    On pourrait que leur mise en œuvre nécessite le concours d'un très grand nombre d'individus. Plusieurs cercles sont mis à contribution. Les inspirateurs de ces mouvements, peu nombreux ; les opérateurs, qui s'identifient en certains cas à la quasi totalité de la population. On voit bien que chacun complote, (à son insu !) dans son coin.

    Si l'on était de mauvaise humeur aujourd'hui, on pourrait parler du complot des imbéciles. On voit bien les limites de ce terme de complot.

    Cette idée générale des complots est depuis longtemps partagée par tous les courants de pensée, du moins politiques. Pour exemple, la Gauche autrefois, dénonçant les 200 familles. Dénoncées aussi par divers courants majoritaires de droite, avant-Guerre. Seulement, chacun traitait du même thème séparément, sur ses propres journaux.

    Aujourd'hui, les moyens pour abolir l'opinion, et plus encore la démocratie électorale, sont déjà prévus et mis en place sans l'accord des intéressés, mis à part les consultations de façade auprès des partis et à l'Assemblée. Au lieu de parler de complot, il ne s'agit ni plus ni moins que de contrôle psychologique, lorsque, d'en-haut, on impose aux gens des idées qualifiées de bonnes pour eux. La différence aujourd'hui est qu'en plus d'une propagande hallucinante permanente et toujours en usage, les décisions sont préalablement écrites, décidées à contourner ou passer outre toute contestation.

    Comme pour le vote à distance, dont il est question maintenant, ce qui signifie qu'il est déjà décidé, et dont on sait ce qu'il veut dire ! (Internet). De riches perspectives, comme aux États-Unis... D'où la campagne forcenée du gouvernement en France pour imposer à tous, universellement, impérialistement, l'usage d'Internet. Sont visées tout particulièrement les personnages âgées et les zones rurales.


    Nos articles   #Covid-19   #Coronavirus

     


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :