• Comprendre le génocide des Arméniens - ouvrage collectif

    Comprendre le génocide des Arméniens - de 1915 à nos jours -

    Hamit Bozarslan ; Vincent Duclerc ; Raymond H. Kévorkian ;

    texto ; (ouvrage de 2015) paru le 4 Novembre 2016 ; 576 p.;  12 €.

    En 1915, 1 million 500 000 Arméniens exterminés par le gouvernement turc. Royauté-News

    Présentation de la maison d'édition :

    1915. Les Arméniens, parfaitement intégrés à l’Empire ottoman, sont systématiquement
    exterminés par les radicaux du gouvernement unioniste. Bilan : 1,5 million de victimes arméniennes, sujets ottomans, persans et russes.
    Au printemps 1915, la population arménienne ottomane est victime d’un génocide – arrestations massives, déportations et massacres – planifié et exécuté par le parti au pouvoir à Istanbul, le Comité Union et Progrès. Longtemps contesté, le génocide des Arméniens ne fait plus aucun doute mais Ankara continue d’exercer des pressions pour empêcher sa reconnaissance officielle par les États-Unis et certains États de l’Union européenne. Cent ans après, trois historiens ont uni leur force pour concevoir la première
    synthèse sur l’extermination d’un peuple qui fait entrer l’humanité dans l’âge des génocides.

     

    Comprendre le génocide des Arméniens - ouvrage collectif


  • Commentaires

    1
    TR
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 13:19

    A partir du moment où la France ne reconnaît pas le génocide vendéen, qui, contrairement à l'arménien, n'a même jamais fait l'objet d'un procès alors qu'il est parfaitement caractérisé, je pense qu'il faut balayer devant notre porte.

    Ce qui n'enlève rien à la réalité de ce génocide arménien.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 18:50

    Pour le génocide vendéen, les avis sont tous favorables pour qu'il soit reconnu, et divergent quand au moment à choisir. Une prise de conscience lente s'effectue chez certains monarchistes, en les observant du coin de l’œil... Ils finissent, bien que ceux-là soient très peu nombreux, à s'apercevoir du caractère fantoche des gouvernants... Il était temps ! Et de l'incohérence qu'il y aurait à les charger d'une reconnaissance du génocide vendéen, ou de tout autre cause historique à relever. Ce serait plus qu'une mascarade, une répugnante récupération. Elle salirait la cause à réhabiliter. Ces oiseaux et autres pingouins ne représentent ni un pays, ni un peuple. Ils ne peuvent prétendre qu'à une qualité, celle de mules de bastringue.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :