• Comment la Chine achète le monde et la France

    La Rédaction

    Comment la Chine achète le monde et la France

     

    "Acheter" mille emplois, et se donner à la Chine qui investit deux milliards (2 milliards) dans Renault. Ce à quoi en sont venus les dirigeants français.

    La Chine, qui achète tout, on le sait, et qui place certains pays en étroite dépendance par le biais des emprunts. Récemment c'est le Montenegro qui appelait au secours l'Union Européenne.

    Au fait, pourquoi cette autoroute montenégrine n'a-t-elle pas été tracée par une entreprise française, ou du moins, européenne ?

    Tout cela signe l'incapacité affichée et préparée de la France, et ces allégeances financières trompent à la fois les dispositions prévues pour la légalité des marchés et des appels d'offre, et défient la convenance des chiffres ! Du même ordre, ce qui se prépare, que lors de la Grande dépression aux États-Unis. Et nos pays sont volontairement mis en faillite par ceux qui le dirigent.

    Quand on voit cette trempe d'hommes d'affaires, de dirigeants économiques et politiques, on comprend mieux pourquoi l'homme, ou la femme, de base se laisse encore berner par des bonimenteurs politiques, de talent ou pas.

    Pour faire face à des catastrophes toujours plus démesurées, qu'il s'agisse des risques naturels, de l'économie enfoncée dans un baril de poudre, ou de la Chine et on en oublie, il va falloir autre chose que les ombres de western pop'corn carambesque que sont les Z'homm politics de ce grand Comix qu'est devenu la France...

    Un roi, mais un roi des anciens temps ! S'il y en eût par ici. Songez-y.

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Catoneo
    Mercredi 30 Juin à 12:51

    C'est moins dangereux pour la France d'accueillir un investisseur chinois dans une infrastructure industrielle en France que de monter une joint-venture en Chine depuis que l'industrie chinoise est politisée par le Parti. Chantage, pillage sont monnaie courante, mais le comité France-Chine et d'autres institutions collaboratives veillent à ne pas décourager les idiots.

    Quant aux deux milliards à Douai, attendons de voir... j'ai un doute !

      • Jeudi 1er Juillet à 18:50

        Nous verrons si l'investissement va jusqu'au bout, mais les Chinois ne font pas d'ordinaire dans l'effet d'annonces, et Senard non plus... happy happy happy



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :