• Circulaire et position carrée royaliste centrée dans les esprits

    RN 1 pour La Rédaction

    Circulaire et position carrée royaliste pour être centrée dans les esprits

    Logiquement ça ne devrait pas nous concerner, sur le Site. Mais on les voit peu se renouveler... C'est l'occasion pour les candidats monarchistes, s'il s'en trouve aux élections municipales françaises ou à de futures élections, de se manifester aux autorités pour préciser de quelle manière ils seront et devront être étiquetés. Sinon c'est Circulaire, y a rien à voir !

    RoyautéNews considère qu'il est temps de réintroduire une alternance monarchiste, non dans l'actualité et ses schémas rouillés, mais à côté, tout-à-côté, en prise avec la réalité et tout en distance d'avec la mare.

    C'est là que ça coince. Jusqu'ici, les candidats royalistes ont tous été classés, et tous, se sont voulus, de Droite. Ce qui est une contradiction de sens. Et ça vaut pour les indépendants (de Droite il va sans dire), ou apparentés ; immanquablement épinglés à Droite, voire à l'extrême, par les hiboux de préfecture.

    Des candidats royalistes se situant à Droite, d'après nous sont inutiles. Ils ne font qu'augmenter la confusion, tout en empêchant l'émergence d'une force utile clairement identifiée comme différente et riche d'avenir.

    Utile, cette force, si elle veut bien exister, car elle oblige à un effort (enfin !) de conception. S'il s'agit de répéter en chœur les idées fixes usées de la Droite, autant pour eux comme pour tous, c'est inutile. Le royalisme politique n'est pas un recyclage pour droitards désœuvrés.

    Étiquette Hors Fromage

    Des élus royalistes, s'il en vient, devront se signaler à part, hors du fromage. Ou bien ils sont (vraiment) royalistes, et ils se situent hors fromage, ou bien ils ont des actions (ou des obligations) chez les Rats du Système : chacun sa conception de la vie. Ratitude et bave de crapaud sont les républicains attributs et l'horizon indépassable du dédale politique.

    Les gens aux idées de Droite (laquelle ? Et de quelle époque ?), étant en plus, royalistes, croient qu'ils sauveront... quoi ? la France ?.. Reparlons-en dans deux cents ans.

    S'il devait entrer des royalistes à l'Assemblée, des royalistes hors compromission avec les salades républicaines, c'est le moment pour eux de dire au pouvoir en place, avant la réécriture de la circulaire, qu'ils voudront se placer d'une manière originale dans l'hémicycle afin d'éviter toute confusion. Ils ne seront, ni aile, ni trognon, ni roue de secours du système!


  • Commentaires

    1
    TR
    Samedi 1er Février à 20:41

    Tout dépend de ce que l'on appelle Droite.

    Au sens historique du terme, le successeur des rois de France l'est forcément.

    Au sens actuel, cela dépend des sensibilités individuelles, de plus il est difficile de classer quelqu'un "à droite" ou "à gauche" alors que ses positions peuvent être plus nuancées, voire tout à fait en dehors de la "bipolarisation" de la politique de ces dernières décennies.

    2
    Lundi 3 Février à 19:57

    Nous vous répondrons en détail certainement demain ! happy



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :