• Ce pape qui dérange - Virginie Riva

    Ce pape qui dérange  -  Virginie Riva  -

    Editions de l'Atelier ; paru le 12 Janvier 2017 ;  173 p.;  16 €.

    Nous reparlerons bientôt du Pape François dans nos colonnes. Royauté-News

    Présentation officielle : Alors que le monde entier et les médias l’adulent, au sein du Vatican, le pape François agace. Dans cette institution bimillénaire et européenne, l’Argentin va trop vite et bouscule le protocole. Présent sur tous les fronts, il a entamé une révolution en profondeur de l’Église, faisant souffler sur Rome un air de Vatican II.
    Les chantiers ouverts sont colossaux : réforme de la curie, réflexion sur les bouleversements contemporains de la famille, accueil dans l’Église des homosexuels et des divorcés remariés, prise en charge du problème de la pédophilie, assainissement des finances du Vatican… Le pape va bien au-delà de la mission que les cardinaux souhaitaient lui confier. Aujourd’hui, les critiques vont bon train et une crise de confiance menace le Vatican. Les ennemis à l’intérieur sont nombreux…
    Qui sont ceux qui l’attaquent ? Quelle est sa marge de manœuvre ? Va-t-il réussir à imprimer durablement sa marque ?
    En proposant des réponses à ces questions essentielles, Virginie Riva esquisse un portrait singulier du pape, bien souvent à contre-courant de la perception que les médias français en donnent.

    Ce pape qui dérange  -  Virginie Riva


  • Commentaires

    1
    TR
    Mardi 7 Février à 14:54

    "Trop vite"? Mais trop vite vers quoi?

    Les homosexuels, le Christ en a parlé, il a été précis et si l'Église va contre sa Parole à leur sujet aussi, elle ne fait que continuer l'œuvre d'autodestruction entreprise depuis longtemps : qui l'Église catholique suit-Elle, du Christ ou de l'administration Obama et de son bras armé onusien? De la Charité ou du mépris de l'autre?

    La pédophilie, ce sont ses deux prédécesseurs qui s'y sont attaqués d'une manière, et avec une intensité inouïes dans quelque institution que ce soit — aujourd'hui encore, l'Église est le "meilleur élève" (ou le moins mauvais : n'y aurait-il qu'un crime, il serait de trop) en termes de lutte contre la pédophilie et de transparence; il est vrai que contrairement à ce que peut insinuer la presse, elle revient probablement de moins loin que les autres institutions, et il y a toujours eu une lutte contre la pédophilie dans l'Église, simplement, il y a eu une époque où, privés de ses moyens anciens (prison ecclésiastique, etc) elle ne recourait encore que trop peu aux moyens actuels (services judiciaires civils).

     



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :