• Biographies essentielles de RoyautéNews

    Cette rubrique rassemble une partie des biographies que nous publions. Elles correspondent aux critères élémentaires que nous avons jugé utiles afin qu'elles restent des compléments des sources livresques et des références pour ce qu'il faut retenir d'un personnage, dans le cadre du site aussi bien qu'en général. Les personnages bénéficiant d'un article sont presque toujours cités en d'autres parties de notre site. Parfois elles complètent ou recoupent nos biographies approfondies.

    Toutes les biographies essentielles de RoyautéNews sont la propriété exclusive de RoyautéNews et sont couvertes par son droit de ©Copyright.

  • Anne-Marie Merlin Chazelas

    Ceux qui la connaissaient l'appelaient Annelys. Ou Annelys de France, sur les forums ou sites dédiés à la cause royale.

    Notre amie Anne Merlin Chazelas (1933-2019) a appartenu à certains cercles intellectuels royalistes très dynamiques, comme VLR, qui proposaient un échange non passionnel autour des grandes questions qui séparent ou unissent l'univers monarchiste.

    Les obsèques de Madame Anne-Marie Merlin Chazelas, qui s'est éteinte le 19 novembre, ont été célébrées les 27 novembre 2019 en l'Eglise Sainte-Mesme dans les Yvelines.

    A l'origine, elle reconnaissait les Orléans. Puis au fil des années elle avait modifié sa perception, au fur et à mesure que la position des Bourbons se clarifiait, et avait depuis lors soutenu le Duc d'Anjou.

    Docteur en Histoire et Ingénieur de recherches dans la section Histoire moderne et contemporaine au CNRS, elle était spécialiste des règnes de François Ier à Henri III.

    Elle avait publié les Ordonnances des rois de France, et le Catalogue des actes d'Henri II et de François II, ainsi que les Documents relatifs au Clos des galées de Rouen et aux armées de mer du roi de France de 1293 à 1418, publiés par la Bibliothèque Nationale.

    Elle avait écrit sur plusieurs médias ou sites, par exemple, Le Figaro, ou Boulevard Voltaire.

    Qu'elle repose en paix.


    votre commentaire
  • Jacques, Duc de Bauffremont

    ©BiographieRoyautéNews

    Jacques Yblet Napoléon Marie Laurent Alexandre de Bauffremont était né le 6 février 1922 à Paris, et il est mort le 9 janvier 2020 à Versailles.

    Appelé couramment aussi le Prince Duc de Bauffremont, il était fils de Théodore, Prince et Duc de Bauffremont, Duc d'Atrisco, etc., Grand d'Espagne, et de Thérèse Octavie Stéphanie Chevrier de La Bouchardière.

    Il fit partie du service d'aide aux blessés à partir de 1942, puis épousa en 1943 aux Invalides, Sibylle de Chabannes Vergers, dont ils eurent quatre enfants, dont Charles-Emmanuel, l'actuel Président de l'IMB.

    En 1946, il répondit à l'appel de Don Jaime de Bourbon, lui demandant de rappeler à tous qu'il était l'aîné de tous les Bourbons.

    Il devint alors le Représentant personnel du Duc d'Anjou et de Ségovie, son cousin, Chef de la maison de France, puis plus tard de son fils le Duc d'Anjou et de Cadix.

    Par là, il devint la figure essentielle du royalisme et du Légitimisme, celui par qui réapparut au grand jour un royalisme traditionnel et dynastique, officiellement représenté, permettant un recentrage bénéfique et heureux du royalisme en France, qui s'était politiquement cristallisé depuis quelques décennies autour de la famille d'Orléans.

     

    Il présida de 1976 à 2009 l'Institut de la Maison de Bourbon, créé en 1973 par M. Patrick de La Rode, en compagnie d'Hervé Pinoteau et d'Armel Girard-Lamaury, par la suite déclaré d'utilité publique. Il en demeurait depuis 2009 le Président émérite.

    Il fut longtemps le Président du Mémorial de France à Saint-Denys, destiné à honorer le souvenir des rois de France. Devenu Président d'honneur, le mémorial est aujourd'hui présidé par le Prince Henri de Bauffremont-Courtenay, un de ses petit-fils.

    Jacques de Bauffremont était Chevalier du Saint-Esprit, Chevalier de la Toison d'Or, et (1976) Grand-Croix de justice de l'Ordre sacré et militaire Constantinien de Saint-Georges.

     

                                                             

    Biographie essentielle établie par M. de La Garde pour ©RoyautéNews

                                                    

                                             *

                                                        _______________

     à compléter  en cours

     

    En lien avec l'aperçu historique de la maison de Bauffremont  (publié en début de soirée)

     

    Voir aussi la rubrique Articles


    votre commentaire
  • Gérard d'Arundel de Condé

    Le comte Gérard d'Arundel de Condé () fut un historien généalogiste spécialisé dans les questions nobiliaires normandes.

     

    Ses ouvrages majeurs furent consacrés aux anoblis normands et sont au nombre de quatre :

    Dictionnaire des anoblis normands ; de 1600 à 1790 ; 1975.  Anoblissements, maintenues et réhabilitations en Normandie sous l'Ancien-Régime : 1598-1790 La noblesse normande sous l'ancien régime ; 1981. Dictionnaire des Normands maintenus ou réhabilités par lettres patentes ; 1993. Il participa au tome IV de l'ouvrage  de Pierre Letourmy (La Galissonnière), dont il écrivit la préface ; 2003. Et enfin, il couronna son œuvre par Les anoblis par charge en Haute-Normandie : de 1670 à 1790 ; 2006.

    Il préfaça le tome II de l'ouvrage Les familles médiévales normandes, de Paul Leportier (2010).

    Il publia également l'étude Les anciennes mesures agraires de Haute-Normandie, dans les Annales de Normandie, 1968.

     


    votre commentaire
  •  

    Guy Coutant de Saisseval (1913-2002) est un auteur spécialisé de la question monarchique française.

     

    Il fut l'un des plus proches, et estimés conseillers du Comte de Paris (1908-1999), chargé des questions juridiques, durant toute la période politique active du Prétendant.

     

    Son œuvre essentielle ne résida pas dans ses ouvrages publiés, mais dans la mise à jour des droits actualisés de la maison d'Orléans, tenant compte notamment de la résurgence active du Légitimisme et qui perdura jusqu'après le retrait de la vie active du Prince Henri.

    C'est lui qui établit l'argumentation moderne des Princes d'Orléans, quant à la succession au trône de France, qui fut la position officielle du Comte de Paris et de ses partisans à partir des années 1950.

     

    Son ouvrage le plus marquant fut, en 1966, Les maisons impériales et royales, qui se voulait un Gotha à la française. Les versions qu'il publia ensuite reprirent ce modèle.

    Dans sa jeunesse il fut non seulement Carliste, mais aussi un combattant engagé en Espagne. Engagement rarissime, surtout pour un monarchiste qui ne suivra pas le destin Légitimiste naturel aux Français pro-Carlistes de l'entre-deux Guerres.

     

    On pourra également consulter l'article Chantal de Badts de Cugnac [ Clic ].

    Guy Coutant de Saisseval

    Cette biographie est toujours en cours de rédaction


    votre commentaire
  • Joseph Valynseele (1924-1997) est un généalogiste du 20e siècle de bonne qualité, lauréat de l'Académie Française, auteur d'une vingtaine d'ouvrages, la plupart, des études de généalogie familiale.

    Il a publié notamment Les enfants naturels de Louis XV (1953) un ouvrage de qualité, le premier publié et son ouvrage incontestablement le plus connu.

    Parmi ses autres ouvrages les plus connus, Le Sang des Bonaparte (1954)Les prétendants aux trônes d'Europe (1967), et Les Laborde de Monpezat et leurs alliances (1975).

     

    Cependant il a contribué à faire renaître le mythe d'un droit nobiliaire français, dont la réalité n'eut de racines que dans le verbe d'auteurs publiant leurs opinions sous le nom générique de généalogie.

    Il s'engagea à soutenir l'invraisemblable prétention de la famille de Chabrillan, qui contestait la succession monégasque, prétention qui obtint une véritable notoriété, mais ne rencontra malgré cet appui jamais aucun succès.

     

    [Article qui sera complété]


    votre commentaire