• BD : Valois - 1. Le mirage italien

    BD  :  Valois  -  1.

    Valois  -  1. Le mirage italien -

    Thierry Gloris, scénariste ; Jaime Calderón, illustrateur ; Felideus, coloriste ;

    Delcourt ; 24 janv. 2018 ;  14€50.

    Présentation officielle : Les Valois succèdent à la dynastie capétienne et règnent sur la France

     après avoir assis leur légitimité durant la guerre de Cent ans. Mais les jeux de pouvoir des puissants et l’atmosphère politique délétère mettent en péril le royaume et la papauté des Borgia. Henri Tersac, un soldat reconverti en secrétaire et Blasco, un moinillon pas encore tonsuré, sont pris dans la tourmente. Ils se révèleront cependant bien plus à la hauteur que bien des puissants…

     

    Royauté-News : Les Valois appartiennent eux-aussi à la dynastie capétienne.

     

     

    Une autre présentation :

    1494, la Renaissance. Des quatre coins de l'Europe, les regards se tournent vers l'Italie, berceau d'une culture antique oubliée. La péninsule est riche. Ces cités-états sont si prospères qu'elles suscitent la convoitise de leurs voisins. A peine sorti de la guerre de Cent Ans, le royaume de France est sur les rangs. Son jeune monarque, Charles VIII, est plein d'ambition. Il se rêve à la tête d'une nouvelle croisade pour libérer le tombeau du Christ, et le chemin de Jérusalem passe immanquablement par Naples.
    Cette folle épopée nécessite des hommes audacieux et vigoureux. Henri Guivre de Tersac et son acolyte, Blasco de Vilallonga, répondent à l'appel. Pour le meilleur, comme pour le pire.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    TR
    Mercredi 31 Janvier à 23:27

    Les Valois-Orléans, avec leurs campagnes d'Italie, ont posé la question de la légitimité de l'ost dans une campagne privée — puisque le duché de Milan était un bien privé de cette branche, descendante de son héritière Valentine Visconti.

    L'abus de bien public avant l'âge...

    Certains penseurs ont estimé qu'il fallait interdire au souverain d'un État étranger de monter sur le trône de France : mais une telle mesure eût été contraire à la règle d'indisponibilité de la couronne, la deuxième loi fondamentale concernant la succession royale.

    C'es( François Ier, assagi avec l'âge, qui a trouvé la solution, compatible avec les Lois fondamentales : lorsqu'un roi monte sur le trône, tous ses biens passent à la Couronne. Ainsi, avec cette rèble, le duché de Milan aurait été un territoire français. C'est lui aussi qui a eu la sagesse d'arrêter cette guerre après y avoir sacrifier "la fine fleur de la chevalerie".



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :