• Bas Araba

    Ce ©texte de ©RN 1® est la propriété de ©Royauté-News®Le 29 Novembre 2013, modifié et complété le 16 Janvier 2016.

    Bas Araba

     - Histoire et évocation des Princes de Valachie.

    Nous évoquerons quelques traits essentiels de l'Histoire de la famille du Prince de Valachie, connu sous le nom de Vlad, et plus encore, sous celui de Vlad III (Dracula), et d'éléments qui s'y rapportent. Ayant croisé récemment le Comte de Saint-Germain, au fil  de diverses recherches, et ce dernier étant le possible fils du Prince Rákóczi, (bien que personne ne puisse affirmer quelle était son origine) l'une des familles qui ont régné sur la Transylvanie, nous avons décidé de publier l'ébauche préparée sur Vlad, et aussi en raison des liens qui ont existé entre plusieurs des familles princières de la Valachie, synonymes de l'Histoire roumaine.

     

    La famille de Vlad est celle des Princes Bessaraba. Elle a régné de nombreux siècles sur la Bessarabie, à laquelle elle a donné son nom. Longtemps, elle fut placée sous la couronne de Hongrie, puis elle s'émancipa à partir de 1320, avec Basarab Ier, qui vainquit les Tatars.

    Elle a croisé dans les Temps anciens la route de la dynastie Bagratide, connue depuis deux mille cinq cents ans avant notre ère.

    Cette famille, a vraisemblablement une principale origine Dace. La Dacie fut colonisée par Trajan.

    Voici l'explication, pour la première fois publiée, apportée à l'origine exacte du nom de Bessarab. Il s'agit de l'écriture romanisée de Basarab, nom formé de Bas (le Père) et de Araba, formant un tout signifiant Père ou Origine de "l'Arabie". Cette Arabie originelle est antérieure à l'Arabie des Peuples Arabes, constituée plus tard des régions qui adoptèrent et étendirent le nom d'Arabie. Il s'agissait d'une région roumaine, équivalant à Occident, ou Soir qui se couche (notre traduction pour "lieu où le Soleil se couche", qui est l'un des sens attribués en général par les linguistes au nom d'Arabie) comme la traduction possible du nom Arabi qui correspondait à Erev. Nous ajoutons que ce sens est selon nous d'autant plus lumineux avec Erevan, la grande ville d'Arménie (dont l'une des dynasties fut celle des Bagratides) située au pied du Mont Ararat, où, selon la tradition, Moïse reçut les Tables de la Loi.

    [ Cette étymologie ne correspond pas exactement aux deux principales versions connues jusqu'à présent, dont celle de l'historien roumain Mihnea Berindei, donnant une origine en langue coumane signifiant Père sévère, s'en rapproche. Cependant, nous retenons celle de plusieurs autres historiens roumains, qui placent cette origine, également dans le Couman, sous le sens de "Père roi", ainsi que d'autres versions équivalentes. Mais elle doit se compléter avec celle apportée ici. Elle confirme et approfondit la position juste des historiens roumains. ]

    D'ailleurs, "le nom de Basarab aurait le sens de "dirigeant" dans la langue mystérieuse et perdue des Daces, une population autochtone d'avant la conquête de l'empereur romain Trajan, qui est à la Roumanie ce que les Gaulois sont à la France". Les origines convergent. [voir plus haut sur la Dacie]

    Revenons à Vlad. "Ses ancêtres s'étaient battus comme des lions contre l'envahisseur Turc..."(Ribadeau-Dumas). Nous évoquerons ultérieurement sa vie. (Ou sa mort...) Considéré en Roumanie comme un héros national, monté trois fois sur le trône, il fut durant de longues années le prisonnier de Matthias Corvin, dont il épousa la soeur. Peu après son retour de captivité, il mourut dans des circonstances non élucidées mais sur fond d'instabilité politique.

    Certains affirment que son cadavre aurait été décapité au monastère de Snagov, avant d'être inhumé. Ce que l'on sait, est qu'au XX° siècle, lors de l'ouverture de sa tombe, il n'était plus là.

    Mais peut-être a-t-il poursuivi un repos en un autre lieu, car les mémoires signalant son inhumation là-bas ne donnent pas de grandes précisions.

    Voici quelques années, parut la photo d'une jeune femme, d'une grande paleur, sortant d'un yacht où elle était invitée. Il s'agissait d'une Princesse Sturdza, descendante de Vlad...

    Feue la duchesse de San Lorenzo, belle-sœur d'Emmanuelle, Duchesse d'Anjou et de Ségovie, était la fille du 5e comte de San Esteban de Cañongo et de la Princesse Maria Sturdza, dont les deux parents étaient des Sturdza.

    Les descendants directs du célèbre Vlad n'existent plus, officiellement. Plusieurs familles royales et princières d'aujourd'hui descendent de Vlad III. La plupart, comme Charles d'Angleterre, sont gentils.