• Al-Andalous, l'invention d'un mythe - Serafín Fanjul

    Al-Andalous, l'invention d'un mythe - Serafín Fanjul

    La réalité historique des trois cultures ;

    Traduction Nicolas Klein ; Laura Martinez ;

    Editions du Toucan ; 25 oct. 2017 ;  736 p.;  28€.

    Dans l’Europe actuelle confrontée à une immigration musulmane continue, on aime bien se référer au modèle de cohabitation pacifique des trois cultures d’Al-Andalus.

    L’histoire de l’Hispanie musulmane ou d’Al-Andalus est ainsi un enjeu archétypique. Au Moyen Âge, la Péninsule ibérique aurait connu une remarquable et inhabituelle cohabitation pacifique entre juifs, chrétiens et musulmans. Une admirable symbiose culturelle qui aurait duré vaille que vaille du VIIIe siècle jusqu’à l’expulsion des juifs en 1492, voire, jusqu’à l’expulsion des morisques en 1609.

    Serafín Fanjul, affirme qu’il s’agissait, dans la réalité des FAITS, d’« un régime très semblable à l’apartheid sud-africain » et d’une époque globalement « terrifiante ». Soulignant que les motifs et les facteurs de luttes et d’affrontements entre l’Espagne musulmane et l’Espagne chrétienne ont été prédominants pendant toute la période concernée, il montre qu’Al-Andalus a été tout sauf un modèle de tolérance.

    Il ne s’agit pas pour lui de nier qu’il y a eu des éléments de communication culturelle (surtout d’origine hellénistique) jusqu’au XIIe siècle. Mais il s’agit de montrer qu’il n’y a jamais eu un merveilleux système mixte sur lequel aurait reposé la cohabitation pacifique ; qu’il n’y a jamais eu un mode de vie partagé par tous, une même perception du monde valable pour tous.

    Al-Andalous, l'invention d'un mythe - Serafín Fanjul


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    TR
    Mercredi 10 Janvier à 21:48

    Il faut rappeler aussi que ceux qui ont conquis al-Afriqiya et al-Andalus, affirmaient que "Dieu était un et que Jésus était son Messie" — un Messie strictement humain et non divin. Or, jusqu'en 689, l'arianisme dominait en Espagne et celui-ci niait la divinité du Christ...

    A Bagdad, la transformation de la prédication (et du Coran, et de la sémantique) pour faire de Mahomet une sorte de supérieur à Jésus, a eu lieu sous abd-al-Malik vers 700, comme en attestent les plus anciens exemplaires du Coran, écrits à cette époque. Mais dans el-Andalous, ces changements n'ont été introduits qu'en 749 (et certainement sous une forme atténuée), à l'arrivée des Omeyyades, occasionnant de grandes révoltes, réprimées dans le sang comme toutes les révoltes.

    Et ce n'est qu'au Xe siècle (939) qu'un islam plus conforme à ce que nous connaissons, est arrivé à Cordoue, sans qu'on en connaisse l'effet matériel sur la population; et qu'au XIe siècle qu'il a réellement été imposé aux Andalous... au début des Taïfas, avec l'invasion almoravide.

    2
    Jeudi 11 Janvier à 20:29

    Merci pour ces précisions fondamentales. happy happy happy

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :




    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :