• Actualité de l'Ukraine

    Par RN 2

     

    Les nouvelles d'Ukraine sont bien inquiétantes. Deux articles très amusants aujourd'hui (Patrick Besson dans Le Point et Berruyer dans Causeur) , et la bonne nouvelle du prêt du FMI, mais l'UE a déclaré (assez logiquement) que l'adhésion n'était pas possible à court ou moyen terme, et l'Ukraine a déclaré que si l'UE ne lui fournissait pas le gaz à tarif très réduit, elle bloquerait l'approvisionnement de l'UE en gaz russe par ses gazoducs...
     
    A Kiev, les milices néo-nazies rackettent un peu tout le monde pour prélever un "impôt révolutionnaire" et plusieurs morts ont déjà été recensés (en particulier, les taxis essaient de résister). Et quand je parle de néo-nazis, je ne le fais pas à la légère : ils ont changé de dénomination, etc en 2005 mais jusque-là, l'actuel parti Svoboda avait pour emblème la croix gammée, s'appelait le parti national socialiste ukrainien, et leur "think tank" s'appelait le centre Joseph Goebbels ! L'un des deux fondateurs (l'actuel dirigeant porte le même nom) dirige actuellement les services secrets ukrainiens, le procureur général en est aussi ce qui leur assure l'impunité (mais un terroriste tchétchène détenu à Odessa, ville qui a demandé son rattachement à la Russie, vient d'être extradé, à mon avis il va y avoir des représailles). Ils forment le tiers du gouvernement mais "le tiennent". Et visiblement il n'y a pas un Franco derrière pour les tenir comme il a réussi à contenir (en partie) les phalanges : le gouvernement a entièrement été formé par Victoria Nuland (sous-secrétaire d'État américaine pour l'Europe et l'Eurasie) dans la première quinzaine de février et ils accumulent encore plus les faux-pas que les Américains et les Européens, et ce n'est pas peu dire.
    En gros, l'Ukraine de l'Ouest était acquise à la cause européenne et l'Ukraine de l'Est pouvait être gagnée avec de la diplomatie et de la "bonne gouvernance" et nous sommes en train de perdre les deux...
     
      J'ajoute, le 28 au soir  Le chef de file des opposants à la junte à Odessa a été enlevé... on en parle parce que c'est symbolique mais il y en a beaucoup ! En plus de ceux "simplement" violentés en public comme le procureur, un responsable de chaîne TV... Et les minorités sont en grand danger; déjà les Ukrainiens sont qualifiés de "peuple tutélaire" et les autres de "diaspora des peuples venus de l'étranger"... Il n'y a pas à s'étonner qu'en Crimée, même les Tatars aient préféré la Russie, au moins à une forte minorité.
    Et l'Allemagne aurait avoué que la junte était composée, pour un tiers de "fous pragmatiques", d'un tiers "d'oligarques douteux" (je pense qu'on peut traduire par "mafieux") et d'un tiers de nazis...

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 31 Mars 2014 à 11:00

    C'est en effet bien inquiétant. Je croyais jusqu'à présent la presse française qui dit que les néonazis sont très minoritaires en Ukraine. Mais j'ai un autre son de cloche par mon amie russe, qui dit la même chose que toi. Les journaux français eux disent que c'est Poutine qui fait de l'intoxe... Qui a raison ? Malheureusement, ton article va dans le sens de Moscou, et je trouve de plus en plus de billets, dans la presse autre que française, qui commence à S'INQUIETER vraiment...

    2
    Lundi 31 Mars 2014 à 16:32

    Bonjour Chonchon !!!! smile smile smile

    Comme tu peux le remarquer, nous sommes favorables à l'Ukraine dans le giron de l'Europe. (Aussi mon article récent, Mots choisis)

    Je ne suis pas l'actualité de l'Ukraine, c'est RN 2 qui la suit, mais j'aperçois cependant dans la presse ou ailleurs des titres qui manifestent un revirement de beaucoup de monde, et pas seulement dans au moins une partie de "l'aile conservatrice" (puisque les termes D/G sont proscrits ici...smiledu moins dans les articles). Voici quelques mois, je trouvais pour ma part à Poutine certains nouveaux atouts, mais il semblent n'avoir été qu'un effort pour lisser son image à l'approche des Jeux.

    Par exemple, Le Monde diplomatique, qui titre en première son agacement devant ceux qui font de l'anti-Russe primaire...

     

    Effectivement, certains indicateurs indiquent une possibilité de conflit (nécessairement vaste...) qui n'est pas à écarter. Mais le monde n'est-il pas une vaste poudrière ?..

    Je ferai un mot là-dessus un peu plus tard.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :